Taxes foncières agricoles : “fou braque à gérer”

André Lamontagne, ministre

Le programme de crédit de taxes foncières agricoles du Québec est « fou braque  à gérer » et il doit être réformé de façon à ce qu’il continue de jouer son rôle de soutien à l’agriculture et d’encouragement à la relève.

C’est ce qu’affirme le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, André Lamontagne. Il confirme par ailleurs qu’un budget spécial sera de nouveau débloqué cette année pour combler les fortes hausses des taxes municipales, bien au-delà des limites du programme gouvernemental.

Afin d’en arriver à une réforme pérenne du programme de crédit de taxes ainsi qu’une approche fiscale du monde municipal plus globale face au secteur agricole, André Lamontagne se dit déterminé à lancer rapidement des pourparlers sérieux entre Québec, les municipalités et les agriculteurs.

Lionel Levac était présent au 94e Congrès général de l’Union des Producteurs Agricoles, l’UPA où le sujet des taxes foncières agricoles fut abordé.

André Lamontagne, ministre

 

« Quand je me suis fait expliquer comment ça fonctionne le régime de taxes foncières. Je n’irai pas dans le détail, mais c’est « fou braque » ce que ça prend comme ressources en personne pour administrer ce programme-là. »

– André Lamontagne, Ministre

-30-

 Agro Québec  agroquebec agriculture 

0 Partages
Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés actuellement