POUR LES MARAÎCHERS « ÇA NE FONCTIONNE PAS AVEC LA MAIN D’ŒUVRE LOCALE »

Main d'oeuvre locale 

Malgré l’invitation du Premier ministre François Legault et la bonification salariale offerte, peu de Québécois montrent de l’intérêt pour le travail dans les productions maraîchères où les entreprises font maintenant face à des retards qui compromettent la saison de culture.

Un certain nombre de citoyens se sont présentés sur les fermes, directement ou par l’intermédiaire d’agences, mais les agriculteurs sont très déçus de leurs prestations et constatent le découragement rapide de ces gens devant un travail difficile.

L’appel se fait donc de plus en plus pressant de la part des maraîchers pour que le Gouvernement canadien prenne des mesures d’exception pour faciliter et accélérer le départ de travailleurs étrangers temporaires de pays comme le Guatemala.

Lionel Levac fait le point.


Dans ce reportage:

Main d'oeuvre locale

– 30 –

1 Commentaire
  • Joël Laberge
    Publié à 16:22h, 22 avril

    Le gouvernement devrait fermer les yeux sur le travail au noir…il y aurait plus de gens intéressés !