PERCHAUDE, PHOSPHORE ET ÉGOÛTS

PERCHAUDE, PHOSPHORE ET ÉGOÛTS

 

Que doivent penser les agriculteurs, tout particulièrement ceux du centre du Québec dont les fermes sont situées dans des bassins versants aboutissant dans le fleuve St-Laurent et donc pour plusieurs, dans le lac St-Pierre?

Que doivent-ils penser ces agriculteurs à qui on demande depuis plusieurs années maintenant de réduire la pollution diffuse venant de leurs cultures et de leurs élevages?

Que doivent penser ces gens de la terre que l’on pointe du doigt, probablement à raison, de rejeter encore trop de phosphore dans les cours d’eaux qui aboutissent au fleuve et qui en affecte la qualité de l’eau?

Que penser du déversement massif que fera la Ville de Montréal et qui sera l’équivalent de milliers de fosses à fumier ou à purin que l’on enverrait dans le fleuve?

2600 piscines olympiques = combien de fosses à purin???

Et cela nous amène à nous rappeler que des déversements d’égouts municipaux, ¨occasionnels¨, il y en a relativement souvent…. et à nous rappeler qu’il y a encore des municipalités, dans le corridor fluvial et le long de ses affluents qui n’ont pas de systèmes d’égouts adéquats ou, tout simplement, déversent leurs eaux usées dans les cours d’eau!

Pauvre perchaude du lac St-Pierre….   que l’on essaie de protéger en interdisant sa capture!

– 30 –

Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés actuellement