Manger québécois, bien sûr, mais attention au discours…

Stéphane_Blogue_01

SAVOURA existe toujours… et ça va très bien

Stéphane Roy, Président Serres Sagami-Savoura

Ste-Sophie des Laurentides – Contrairement à ce que sous-entend le PDG de l’ADA, l’Association des Détaillants en Alimentation du Québec, monsieur Florent Gravel, SAVOURA existe plus que jamais.

Dans son édition du dimanche 10 janvier 2016, le Journal de Montréal rapporte des propos plutôt surprenants de monsieur Gravel. Il y dit, parlant des Québécois qu’il souhaiterait voir manger davantage de produits locaux, « On avait Savoura qui a fait faillite et qui payait des prix vraiment exorbitants d’électricité. »

Stéphane Roy, Président de LES SERRES SAGAMI-SAVOURA-BIOLOGICO se dit très surpris des propos du Président directeur général de l’Association des Détaillants en Alimentation du Québec. ¨SAVOURA n’a jamais disparu et constitue plus que jamais une marque forte. LES SERRES SAGAMI a fait l’acquisition des actifs de SERRES DU ST-LAURENT et de la marque SAVOURA l’an dernier, à la suite de la faillite de l’entreprise. Un redressement de gestion et de production a été opéré. Aujourd’hui les choses vont très bien et les volumes issus des serres SAVOURA sont en hausse. SAVOURA n’est jamais disparue du marché. Par ailleurs, l’argument de Florent Gravel attribuant aux tarifs d’électricité les difficultés de SAVOURA est un peu farfelu puisque les principales installations de production sont chauffées au gaz tiré du site d’enfouissement de St-Etienne des Grès¨.

En plus de corriger les allégations erronées, Stéphane Roy a tenu à ajouter qu’il est certes important que les productions québécoises soient bien identifiées. « En ce sens, Aliments du Québec joue un rôle important. Toutefois, en plus d’une efficacité opérationnelle impérative pour être rentable et efficace, les entreprises ne doivent pas négliger le choix et le développement de marques fortes aptes à concurrencer les produits de l’extérieur. Aliments du Québec est une indication de provenance, mais ne constitue qu’un simple argument marketing, puisque tous les produits du Québec peuvent se retrouver sous ce label générique. Il faut obligatoirement un marketing de marques pour concurrencer les importations et inciter véritablement les Québécois à acheter des produits locaux. Et c’est ce que nous faisons chaque jour avec SAVOURA, SAGAMI, BIOLOGICO »

-30-

 

Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés actuellement