Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

 

RELATIONS DÉTAILLANTS ALIMENTAIRES ET FOURNISSEURS : LE CTAQ APPLAUDIT LA RECOMMANDATION DES MINISTRES FÉDÉRALE, PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX (FPT) DE L’AGRICULTURE ET DE L’AGROALIMENTAIRE

 

Granby, le 15 juillet 2021 – Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) reçoit avec enthousiasme la déclaration des ministres fédérale, provinciaux et territoriaux (FPT) de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire à l’effet qu’un consensus ait été obtenu aujourd’hui « sur la proposition du Québec quant à la nécessité pour les détaillants en alimentation d’accélérer les travaux devant mener à de meilleures relations d’affaires au sein de la chaîne bioalimentaire au pays ».

 

Rappelons que c’est lors de la rencontre de novembre 2020 des ministres FPT de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire qu’une décision a été prise, notamment grâce au leadership des ministres Marie-Claude Bibeau et André Lamontagne, de créer un groupe de travail FPT chargé d’établir les mesures qui permettraient de préserver l’équilibre des relations commerciales dans le système alimentaire. Cette rencontre s’est terminée par un engagement à présenter, pour juillet 2021, un plan ou une ébauche de plan en vue de l’élaboration d’un code de bonnes pratiques à l’industrie.

 

C’est suite à cette rencontre qu’un groupe d’associations alimentaires nationales et provinciales, incluant le CTAQ, ainsi que les groupes représentant les distributeurs alimentaires, les détaillants et les transformateurs, se sont réunis pour discuter de la façon dont tous les acteurs de la chaîne alimentaire pourraient collaborer dans le but de proposer un processus consultatif transparent et permettre aux dirigeants de l’industrie alimentaire canadienne d’élaborer un code de bonnes pratiques par et pour notre industrie.

 

L’Alliance collaborative de l’industrie alimentaire canadienne a été alors créée et, après plusieurs semaines de discussions, a recommandé qu’un seul code de bonnes pratiques soit élaboré par les acteurs de la chaîne alimentaire pour l’ensemble du pays et que ce code soit obligatoire, administré de façon uniforme et doté d’un solide cadre de surveillance afin de garantir la conformité de son application.

 

« Nous sommes ravis que les ministres de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire de partout au pays appuient la recommandation de notre Alliance collaborative de l’industrie alimentaire canadienne de travailler par consensus sur les modalités d’une solution complète, concrète et applicable à tous, incluant un mécanisme de résolution des différends », a déclaré la PDG du CTAQ, Sylvie Cloutier.

 

« Nous tenons à souligner l’importante contribution du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne et du gouvernement du Québec dans ce dossier et nous le remercions de bien vouloir prendre la pole pour la suite des choses.  C’est avec le plus grand intérêt que nous collaborons à cet exercice qui améliorera l’équité dans les relations entre les détaillants alimentaires et les fournisseurs », a ajouté Mme Cloutier.

 

La raison d’être d’un code de bonnes pratiques de l’industrie alimentaire canadienne est de promouvoir et de soutenir les transactions de bonne foi ainsi que les conduites commerciales responsables tout au long de la chaîne d’approvisionnement en garantissant notamment la transparence et la sécurité contractuelle dans le cadre de toutes les transactions commerciales, en assurant la réciprocité des meilleures pratiques dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement et en faisant la promotion de relations éthiques et équitables dans le cadre des négociations contractuelles, en particulier lorsqu’il existe une importante différence de pouvoir de négociation entre les parties.

 

-30-

 

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) est une consolidation des forces de l’industrie qui représente 13 associations et plus de 550 entreprises membres. Sa mission est d’assurer la représentation, la promotion et la défense des intérêts de ses membres auprès des parties prenantes et de les appuyer dans l’atteinte de leur plein potentiel pour assurer la pérennité de l’industrie alimentaire au Québec.

Information
Sébastien Nadeau
Vice-président, Marketing et stratégie corporative
sebastiennadeau@conseiltaq.com | 450 349-1521 x 215