Une politique bioalimentaire / Sans compromettre une bonne politique agricole

 .

Une politique bioalimentaire québécoise visant à répondre adéquatement aux attentes des consommateurs et de la société québécoise est certes essentielle, mais selon le Président de l’Union des Producteurs Agricoles, Marcel Groleau, elle ne doit pas être élaborée au détriment des programmes  à vocation spécifiquement agricole.

Dans le deuxième volet de l’entrevue qu’il a accordé à Lionel Levac, Marcel Groleau affirme par ailleurs que le gouvernement canadien ne se montre pas ambitieux en matière agricole en gelant au niveau des cinq dernières années les budgets du Cadre Stratégique Agricole qui vient d’être renouvelé.

Voici donc la suite de cet entretien de Lionel Levac avec le Président de l’UPA.

 

-30-

Pas de commentaires

Publié un commentaire