« Sans Gestion de l’Offre : fermeture de la moitié des meuneries québécoises »

Gestion de l'offre

Alors que tous les yeux sont tournés vers le centre-ville de Montréal où se poursuivent les pourparlers de renégociation de l’Accord de Libre Échange Nord-Américain, dans le monde agricole québécois on continue d’évaluer les impacts qu’aurait la disparition de la Gestion de l’Offre dans les secteurs du lait, des œufs et de la volaille.

L’étude de la maison Price Waterhouse Coopers, commandée par la Coop Fédérée, est venue alimenter les perspectives négatives que nombre d’entreprises et d’organisations établissent devant l’éventualité de la disparition de la Gestion de l’Offre.

Le secteur céréalier, entre autres, souffrirait grandement de la baisse radicale des activités dans les secteurs laitiers et avicoles.

Plus de détails avec Lionel Levac

 

Gestion de l'offre

-30-

                  Agro Québec  agroquebec agriculture 

Pas de commentaires

Publié un commentaire