RECHERCHE SUR LES CÉRÉALES : CONTRÔLE, CACHETTES ET MENSONGES?

Le monde agricole, et plus globalement le monde agroalimentaire, réclament à grands cris davantage d’investissements dans la recherche, de façon à ce que ces secteurs se maintiennent à l’avant-garde en matière de production, d’innovation et de développement de marché.

Mais voilà que surgit un cas inquiétant de contrôle de travaux de recherche et de pressions, pour ne pas qu’en soit diffusés les résultats.

Le quotidien Le Devoir, sur la base de nombreux témoignages d’employés, d’ex-employés et de chercheurs, révèle que le Centre de recherche sur les grains, le CÉROM, traverse une crise importante du fait que des membres du Conseil d’Administration manoeuvrent pour freiner certains travaux et bloquer la diffusion de résultats de recherche, tout particulièrement à propos des néonicotinoïdes, ces chimies utilisées pour enrober des semences et devant, semble-t-il, les protéger contre des ravageurs.

Les néonicotinoïdes sont directement visés comme étant l’une des causes importantes de mortalité des abeilles.

Lionel Levac fait le point.

 

-30-

                  Agro Québec  agroquebec agriculture 

1Commentaire
  • Benoit Legault
    Publié à 17:21h, 09 mars Répondre

    Bonjour,

    La chercheure Geneviève Labrie a réalisé des dizaines et des dizaines d’activités de diffusion sur les résultats de ses recherches sur le sujet depuis 2013.

    Voulez-vous que je vous transmette les coordonnées Internet de ces informations ?

    Au plaisir !

Publié un commentaire