FROMAGERIES QUÉBÉCOISES : le bonheur malgré l’incertitude

fromageries du DOMAINE FÉODAL et DES GRONDINES

Les fromagers québécois semblent garder le moral malgré l’incertitude qui règne toujours pour au moins trois questions importantes. D’abord, on ne sait pas avec précision l’impact réel qu’aura l’arrivée de volumes supplémentaires de fromages européens. D’autre part, la renégociation de l’Accord de Libre Échange nord-américain piétine toujours et la Gestion de l’Offre semble encore compromise, dans son intégralité à tout le moins.

Lionel Levac a visité les fromageries du Domaine Féodal et celle Des Grondines, afin d’évaluer l’humeur du moment chez ces artisans et transformateurs.

Il a constaté que les fromagers sont de fins analystes, très réalistes par ailleurs, et qu’ils réussissent malgré tout à trouver que la vie est belle.

 

Domaine Féodal et Fromagerie Des Grondines

 

-30-

 Agro Québec  agroquebec agriculture 

1 Commentaire
  • Gérard. Larochelle
    Publié à 14:26h, 09 août Répondre

    Je connais bien ces fromagers pour avoir travaillé avec eux. Ils ont droit à toute notre admiration et à notre support pour le souci qu’ils ont pour faire les meilleurs fromages qui sont à la fois savoureux et bons pour la santé.

Publié un commentaire