Sommet Alimentation 2017 – Le décompte est parti…

Sommet_01

Le grand Sommet de l’Alimentation devant permettre l’élaboration d’une politique québécoise bioalimentaire se tiendra à l’automne 2017. D’ici là, trois rencontres thématiques ou sectorielles auront lieu, et les résultats des discussions qui y seront tenues seront sur la table des décisions au moment de l’étape finale.

Le Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Pierre Paradis, a lancé mardi la démarche qui permettra, assure-t-il, de doter le Québec d’une Politique bioalimentaire en 2018.

Plus que jamais, le Ministre Pierre Paradis insiste pour dire que les consommateurs doivent être au cœur de la démarche.

Certains groupes, dont l’Association des Détaillants en Alimentation (ADA), le Conseil de la Transformation Alimentaire (CTAQ) et l’Union des Producteurs Agricoles (UPA), estiment que le Gouvernement a tout en main, depuis un bon moment déjà, pour élaborer une politique de développement et de soutien de l’agroalimentaire. Néanmoins, les 3 organisations participeront aux consultations et au Sommet de l’Alimentation.

Lionel Levac était à la conférence de presse du Ministre Paradis, accompagné  du chef et animateur Ricardo Larrivée et de l’agroéconomiste et investisseur d’Anges Québec, Claude Lafleur, au Marché Jean Talon. Il nous expose aujourd’hui dans son blogue, les objectifs de cette consultation, le Sommet qui suivra ainsi que la Politique Bioalimentaire qui en découlera.

 

Photo: Pierre Paradis, Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec

Sommet_03

Photo: Claude Lafleur, Agroéconomiste et investisseur d’Anges Québec,

-30-

Création de l’Institut Jean Garon – Jean Pronovost désigné président

Pronovost_01

Le lancement officiel de l’Institut JEAN GARON se fera cet automne. La famille Garon a accepté qu’un Institut porte le nom de l’ancien Ministre. Bien des choses sont déjà en place cependant et le premier président de l’Institut sera Jean Pronovost.

Haut fonctionnaire de carrière, Jean Pronovost présidait en 2006 et 2007 la Commission sur l’Avenir de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire québécois (CAAAQ). Plus récemment, il a préparé à la demande du Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Pierre Paradis, un rapport sur les besoins et revendications de la relève agricole.

Lionel Levac a rencontré celui qui devient donc le premier Président de l’Institut Jean Garon. L’entrevue a été réalisée récemment dans l’atmosphère d’Expo Champs à Saint-Liboire.

-30-

Bonbon Collections – Ouverture officielle au Marché Public de Longueuil

Bonbon_01

Le Marché Public de Longueuil continue de diversifier son offre, s’adaptant ainsi aux nouvelles tendances dans l’agroalimentaire et aux requêtes des consommateurs.

Ainsi, ouvre ses portes aujourd’hui même, le 6 septembre, Bonbon Collections.

La créatrice, conceptrice, pâtissière et propriétaire de Bonbon Collections, Thao Nguyen, produit sur place diverses pâtisseries, dont toute une gamme sans les 10 principaux allergènes alimentaires et aussi végétaliennes, c’est-à-dire sans aucun produit animal. L’éventail est grand dans chacune des versions créées par cette passionnée; petits gâteaux (cupcakes), cake pops, tartes, gâteaux, meringues, madeleines, biscuits, etc.

Véritable tour de force qui vaut d’autant plus de mérites à Thao Nguyen qu’elle s’est en plus, imposé de préparer ses pâtisseries avec des produits locaux ou à tout le moins québécois.

Lionel Levac est allé rendre visite à Thao Nguyen chez Bonbon Collections au Marché Public de Longueuil.

 

Bonbon_01

Photo: Suzy Dubé, directrice du Marché publique de Longueuil, Thao Nguyen de chez Bonbon Collections

-30-

MISSION ÉCONOMIQUE du QUÉBEC À CUBA – L’UPA AIDE DÉJÀ LES PRODUCTEURS À STRUCTURER LEUR MISE EN MARCHÉ

Blog_Cuba_UPA

Par l’intermédiaire de l’UPA Développement international (UPA DI), l’Union des Producteurs Agricoles aide déjà depuis un certain temps des groupes d’agriculteurs cubains à structurer la mise en marché de leurs produits.

Certains affirment qu’il est important que les agriculteurs de Cuba puissent eux aussi tirer profit de l’intensification des activités agroalimentaires dans l’île et qu’une certaine croissance économique leur confère aussi quelques bénéfices.

L’UPA Développement international est présente dans plusieurs pays et l’une des formes d’aide les plus appréciées, est justement la mise en place de meilleures structures de mise en marché collective.

Lionel Levac s’est entretenu avec le Président de l’Union des Producteurs Agricoles, Marcel Groleau, sur cette question de la présence de son syndicat agricole à Cuba.

 

 

-30-

69e Congrès de l’AQDFL « Cultivons la relève » – Simon-Pierre Murdock de Morille Québec, choisi

Simon_AQDFL_02

L’Association Québécoise de la Distribution de Fruits et Légumes, l’AQDFL, tenait récemment son Congrès annuel, le 69e. Selon la tradition, l’élection du nouveau Président du Conseil d’administration a eu lieu, il s’agit cette année de Roland Lafont des Vergers Saint-Paul. Stephan Schmekel, des Produits frais Del Mont, lui a cédé la place après un an à la tête de l’AQDFL.

Quant au programme « Cultivons la relève », il en est maintenant à sa cinquième édition. Julie Lefort des Serres Lefort terminait son mandat d’un an à titre de représentante de la relève au sein du Conseil d’administration. Elle a qualifié de fort enrichissants les 12 mois passés au Conseil et a dit souhaiter que des initiatives du genre se multiplient dans le monde agroalimentaire, de façon à encourager et soutenir la relève. Pour les 12 prochains mois, le comité a choisi Simon-Pierre Murdock de Morille Québec.

Lionel Levac l’a rencontré à Québec alors qu’il poursuivait une tournée de ses clients acheteurs de morilles, autres champignons et petits fruits…

 

 

 

-30-

Mission à Cuba, en septembre – Les possibilités sont nombreuses pour les entreprises québécoises selon Nancy Lussier

Nancy_01

Au Québec, des entreprises du secteur agroalimentaire comme de plusieurs autres, pourraient rapidement bénéficier des retombées des démarches actuellement menées auprès des autorités Cubaines. Même si sous son volet agroalimentaire, la Mission de septembre est qualifiée d’exploratoire, il est pensable qu’elle se traduise rapidement par des ententes d’affaires.

Nancy Lussier, Directrice de l’entreprise Terracam International et Présidente de la Chambre de commerce et d’industrie Canada Cuba, qui connait bien Cuba pour y avoir des activités commerciales depuis une vingtaine d’années, estime que les besoins sont si grands et urgents, qu’on peut fort bien espérer des accords commerciaux d’entreprises mixtes avec des groupes Cubains.

L’agroalimentaire est l’un des secteurs où il y a urgence. Cuba est fortement dépendant des importations d’aliments et cette situation peut encore s’aggraver avec la croissance accélérée du tourisme à la suite du déblocage des relations entre La Havane et Washington.

Il y a donc la possibilité de vendre davantage à Cuba mais aussi d’établir des partenariats d’affaires pour la mise en place d’installations de production ou de transformation dans cette grande Île des Caraïbes.

Lionel Levac s’est entretenu avec Nancy Lussier.

 

 

-30-

Expo-Champs 2016 St-Liboire – 30, 31 août et 1er septembre

Expo_Champs_01

Expo-Champs est de retour encore cette année. Expo-Champs est le pendant estival du Salon de l’Agriculture, qui lui se tient en janvier.

Chaque année, Expo-Champs à St-Liboire, est le point de rendez-vous de quelques 10,000 agricultrices et agriculteurs. L’occasion est pour eux de passer en revue les nouveaux équipements, les avancées technologiques et les services que des entreprises ou encore des organismes publics leurs offrent.

L’édition 2016 ne fait pas exception, elle se tiendra les 30 et 31 août ainsi que le premier septembre.

Lionel Levac nous donne un aperçu avec ses invités, de ce que sera cette édition 2016 d’Expo-Champs 2016.

 

-30-

IBU – Une immersion brassicole unique

L’été se prolonge, et rares sont les agriculteurs à travers le Québec qui se plaignent vraiment des conditions climatiques des dernières semaines.

Bien sûr, rien n’est parfait, mais en général les cultures vont bien, les récoltes effectuées jusqu`à maintenant sont belles et ce qui reste dans les champs promet de tout aussi bons rendements, en qualité et en quantité. Lionel Levac s’intéresse aujourd’hui particulièrement à la région du Bas Saint-Laurent.

Et comme c’est toujours l’été, pourquoi ne pas se rafraîchir avec une bonne bière de microbrasserie québécoise? L’occasion sera belle du 26 au 28 août, à la Tohu, à Montréal, pour goûter ce que brassent les artisans.

Ce sera l’IBU, l’Immersion Brassicole Unique, un événement nouveau genre, organisé par l’Association des Microbrasseurs du Québec. Lionel Levac s’est d’ailleurs entretenu avec le président de l’Association.

 

Frédérick Tremblay Président AMQ

-30-

Mission « agroalimentaire » à Cuba en septembre – Québec cible surtout l’offre touristique

Agro_Cuba_Mount_02

Du 12 au 16 septembre prochains, à l’initiative du Ministère québécois de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, se déroulera une mission exploratoire à Cuba.

Plusieurs secteurs de l’économie québécoise seront représentés et souhaitent renforcer les liens d’affaires avec Cuba où l’économie a grand besoin d’apports extérieurs diversifiés. Le récent déblocage entre Cuba et les États-Unis a donné le coup d’envoi au regain de l’économie de ce pays de la zone des Caraïbes.

Une équipe du MAPAQ, le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, est de la mission et plusieurs entreprises de l’agroalimentaire se rendront à Cuba.

Dans une entrevue réalisée par Lionel Levac avec madame Roxana Ariagada, Conseillère en développement de marchés pour l’Amérique Latine et les Antilles, il ressort de cela que les besoins alimentaires de Cuba sont fortement comblés par les importations. Certaines données font état d’une dépendance alimentaire d’environ 80%.

Madame Ariagada constate que les besoins sont énormes et donc que le marché cubain offre de grandes occasions d’affaires et de partenariat.

 

 

-30-

Protégeons le savoir-faire des fromages au lait cru!

Lait_Cru_01

Slow Food International souhaite la protection tout autour de la planète des différents savoir-faire agricoles et alimentaires. La fabrication de fromages au lait cru est l’une des expertises artisanales dans la plupart des cas, que l’on ne voudrait pas voir disparaître.

Les fromages au lait cru offrent une palette de goûts que l’on ne retrouve pas dans les fromages au lait pasteurisé.   De plus, bien davantage que dans tout autre domaine, les fromages au lait cru permettent une riche différenciation des terroirs auprès des consommateurs.

Au récent Festival des Fromagers Artisans du Québec, des représentants de Slow Food International ont rencontré les fromagers et souhaité qu’ils contribuent à la protection du savoir-faire fromager au lait cru.

Lionel Levac s’est entretenu avec des intervenants de Slow Food ainsi qu’avec quelques fromagers artisans.

 

 

 

 

-30-