Savora Tomates ou Canabis

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

.

CANNABIS, TOMATES OU FRAISES ? UN CHOIX FACILE POUR SAVOURA !

 

Ste-Sophie-des-Laurentides, mercredi 20 décembre 2017 — Le Président de Sagami / Savoura / Savoura BIO, Stéphane Roy, maintient le cap vers la croissance de la production de fruits et légumes en serre. Savoura, malgré les propositions de plusieurs partenaires potentiels, ne produira pas de cannabis ni médicinal ni récréatif, et maintient son modèle d’affaires orienté vers la production de tomates conventionnelles et biologiques, de même que la culture de fraises. Après les tomates et récemment, les fraises, Savoura va contribuer à réduire de plus en plus la dépendance du Québec en fruits et légumes provenant de l’extérieur.

 

« Le plus urgent pour l’atteinte d’une autonomie alimentaire plus élevée pour le Québec est, l’augmentation des volumes de fruits et légumes disponibles à l’année. Il faut donc de la croissance en serriculture et celle-ci doit se faire de façon écoresponsable. Savoura utilise déjà de forts volumes de biomasse et de biogaz pour combler ses besoins énergétiques. Je crois cependant que l’énergie solaire doit maintenant être mise à contribution. Une équipe de spécialistes œuvre depuis plusieurs mois déjà et élabore un projet qui permettrait éventuellement l’utilisation d’énergie solaire dans des Serres Savoura de production de fraises et tomates. »

 

Stéphane Roy croit que le Québec doit poursuivre le développement de son expertise serricole et dit partager les orientations et objectifs énoncés lors du Sommet sur l’Alimentation tenu à Québec il y a quelques semaines.

 

En ce qui concerne les autorités fédérales, Stéphane Roy qualifie d’inquiétants « le silence et l’éloignement manifeste face au développement du secteur névralgique pour l’économie qu`est la serriculture fruitière et maraîchère. »

 

Et Stéphane Roy d’ajouter : « Certains font le choix du cannabis, convertissent des serres pour en produire, réduisant de la sorte la production maraîchère déjà déficitaire au Québec. En optant plutôt pour de nouvelles constructions, les producteurs qui ont fait le choix du cannabis ne contribuent que partiellement à l’avancement de l’économie, leur production n’assurant pas une plus importante disponibilité sur nos marchés de denrées alimentaires de source québécoise. » En ce sens, les autorités gouvernementales doivent s’assurer qu’elles offrent un support financier convenable aux producteurs en serre afin de supporter leur développement commercial et maintenir la rentabilité des installations agricoles d’ici. Par exemple, les programmes à l’exportation vers les États-Unis seraient tout appropriés pour les producteurs ayant fait le choix de secteur de niche comme la production biologique.

 

À propos de Serres Sagami / Savoura / Savoura BIO

Depuis plus de 20 ans, Les Serres Sagami inc. commercialise différentes variétés de tomates pour les marchés québécois, canadien et nord-américain sous la marque Sagami. Au printemps 2011, plusieurs variétés de tomates biologiques, mises en marché sous la marque Biologico, se sont ajoutées à la liste des produits de l’entreprise. Elles sont offertes sous la marque Savoura BIO depuis novembre 2016.

 

Depuis 2012, l’entreprise a fait de nombreuses acquisitions pour développer sa production, dont la plus récente est celle de Serres Jardins-Nature de New Richmond en Gaspésie et la plus importante, conclue en avril 2015, soit l’acquisition des installations de Serres du St-Laurent, et de la célèbre marque Savoura. L’entreprise exploite aujourd’hui au total, neuf sites de production répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

 

Pour plus d’informations sur Serres Sagami, visitez le www.savoura.com

 

– 30 –

Source :

Agro Québec

514 268-6285

agro@agroquebec.quebec

www.agroquebec.com